Actualités

D’où viennent les jus de fruits ?

Facile ! Les jus de fruits viennent des fruits.

Mais d’où viennent ces fruits ? Oranges, pommes, ananas, grenades, raisin… sont-ils tous originaires de pays lointains ou sont-ils également produits en France ?

Comment est-il possible d’en trouver toute l’année sous forme de jus, de nectars et de cocktails onctueux et rafraîchissants ?

Autant de mystères que nous vous aidons à percer dans cet article dédié à l’origine des jus de fruits.


De vrais fruits et des provenances différentes selon les besoins
 

🟢 Des ingrédients très contrôlés


Commençons par la base. Qu’y a-t-il dans les jus de fruits de supermarché ?

Les jus de fruits que vous retrouvez dans votre magasin préféré sont élaborés avec de vrais fruits. Leur fabrication est d’ailleurs très encadrée, et ce par une directive européenne interdisant les substances additionnelles telles que les colorants, les conservateurs et les sucres ajoutés.

📌 Des provenances différentes selon les fruits


Les fruits sont des produits vivants, issus de l’agriculture. Ils ont des besoins spécifiques en eau, en ensoleillement, en chaleur… Ainsi, chaque fruit a son propre rythme de croissance et des aires géographiques privilégiées pour s’épanouir et mûrir dans les meilleures conditions.

Les professionnels des jus de fruits sont respectueux de ce cycle et soucieux de recueillir le meilleur de la nature.

Ils s’adaptent donc à ces zones de culture, au développement des plantes et des arbres fruitiers, aux périodes de récoltes mais également, aux aléas climatiques et aux potentielles maladies, pour choisir les meilleures variétés de fruits, aux meilleurs endroits pour leurs préparations.

👉 Un pressage sur le lieu de récolte


Il faut également savoir que les professionnels de la filière s’approvisionnent, le plus souvent, directement en jus sous forme de pur jus ou de concentré, et plus rarement en fruits entiers. Ainsi, les fruits fraîchement cueillis sont pressés à proximité des lieux de récolte, et c’est ensuite le jus qui voyage jusqu’au site de production en France.

Le pur jus et le concentré ainsi acheminés gardent les bons arômes et les apports nutritionnels attendus dans les jus de fruits dégustés in fine, pour faire le plein de vitamines et de micro-nutriments.


Des fruits provenant de France et du monde entier


🟢 Plusieurs critères de sélection du fruit


Afin de répondre aux envies et préférences des amateurs de jus et leur offrir un large choix de parfums et de recettes tout au long de l’année, les fabricants se tournent tour à tour vers des cultures locales ou des régions du globe plus ensoleillées.

Et pour cela, la saisonnalité, la variété de fruits, la qualité, les volumes produits et le prix sont des critères de premier ordre pour obtenir un jus plein de goût, chargé en nutriments, à un prix raisonnable et en grande quantité.

Car, il est par exemple impossible de trouver suffisamment d’oranges à jus en France pour répondre à l’importante demande en jus d’orange des consommateurs français… Et on ne verra jamais ni ananas ni bananes pousser et mûrir sur le sol de notre France métropolitaine ! En tout cas, pas en quantité suffisante pour approvisionner tous les rayons.

🌍 Des zones de production triées sur le volet


Les pays de production sont donc consciencieusement choisis selon les atouts de leur environnement, garantissant des fruits juteux emplis de soleil, de saveurs et de qualités nutritives telles qu’une bonne teneur en vitamine C.

Pour chaque fruit utilisé dans le jus ou le nectar que vous buvez, il y a un ou des lieux d’approvisionnement déterminés. Il faut également savoir que certains pays se sont spécialisés dans des cultures de fruits dédiés au secteur des jus et nectars.


Le jus d’orange, un succès mondial


🟢 De grosses quantités à honorer


Le jus d’orange est le jus le plus consommé en France et il est également extrêmement apprécié partout dans le monde. Pour répondre à cet engouement, combler les nombreux amateurs de jus d’orange au fil des saisons, les volumes d’oranges nécessaires sont immenses.

🍊 Le Brésil, spécialiste des oranges à jus


Le lieu idéal pour satisfaire la demande de jus d’orange dans l’hexagone et au-delà, c’est le Brésil. Le pays possède un climat parfait pour la culture des oranges à jus et une superficie pouvant accueillir les orangeraies ainsi que les ateliers de pressage et de conditionnement

Ces sites permettent la production de jus d’orange de grande ampleur à partir d’agrumes mâtures gorgés de soleil, aux notes douces et sucrées appréciées des consommateurs.

Aujourd’hui et depuis près de 30 ans, le Brésil est le 1er fournisseur de jus d’orange (pur jus et jus à base de concentré) du monde ! Au-delà de sa capacité de production, c’est un pays incontournable pour la qualité des jus d’orange produits et leur constance tout au long de l’année.

👉 Le Mexique et la Floride sur le podium également


Deux autres coins du monde se distinguent pour leur capacité à produire le fruit acidulé préféré des Français sous les meilleurs auspices :

🔸 le Mexique dont la production en jus d’orange progresse,

🔸 la Floride, longtemps reconnue pour ses oranges de première classe et dont la production a malheureusement décliné en raison de maladies et d’ouragans à répétition. Le jus d’orange de la Sun Belt est aujourd’hui essentiellement destiné au marché intérieur américain, faute de volumes suffisants.

📌 Le pourtour méditerranéen, champion des oranges à croquer 


Lorsqu’on évoque les oranges, on pense bien sûr aussi à la Méditerranée. Le bassin méditerranéen compte de nombreux pays fournisseurs de jus d’orange.

Plus proches de la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, le Maroc, la Grèce, l’Égypte, Israël et plus loin l’Afrique du Sud offrent des conditions parfaites pour la culture d’oranges également. Néanmoins, les quantités restent insuffisantes et ne permettent pas d’alimenter pleinement le marché des jus de fruits.

Il faut savoir que ces pays sont pour la plupart spécialisés dans la culture des fruits frais ou de bouche. Les débouchés ne sont donc pas prévus pour le secteur des jus.

Par ailleurs, la qualité des jus qui y sont produits ne correspond pas intégralement aux standards attendus par les consommateurs et par les professionnels du secteur. En effet, le jus obtenu est souvent plus acide et plus amer.

🧡 L’origine Brésil, arômes parfaits et prix imbattables


Les oranges à jus brésiliennes sont donc aujourd’hui indispensables pour atteindre les quantités nécessaires, tout en offrant une qualité gustative supérieure des jus de fruits.

En outre, le rapport qualité/prix de la branche sud-américaine allège le prix de vente des briques et bouteilles mises en rayon.


Les fruits exotiques originaires des quatre coins du globe


Vous le comprendrez aisément, les fruits exotiques ne poussent pas sur le sol de notre belle métropole !

Fruits de climats plus tropicaux, les mangues, bananes, ananas, goyaves, fruits de la passion voyagent depuis de lointaines contrées.

Ainsi, par exemple, les ananas sont originaires du Costa Rica ou de Thaïlande, les pamplemousses viennent de Floride.


Des fruits de nos régions valorisés


🍏 La France, grand producteur fruitier


Vous l’avez compris, les fruits exotiques viennent assez naturellement de pays situés sous d’autres latitudes. Mais d’autres fruits comme la pomme, le raisin, la pêche, la poire, l’abricot ou la tomate proviennent souvent de nos régions françaises, grandes productrices agricoles.

👉 Des fruits revalorisés


Les boissons élaborées à partir des vergers français donnent en outre une seconde chance aux fruits en favorisant :

🔸 des fruits « moches », bosselés, éraflés, déformés, abîmés par exemple par la pluie ou ayant poussés contre une branche ;

🔸 des fruits « hors calibre », trop petits ou trop gros pour rejoindre les étales ;

🔸 des surplus de récolte que les producteurs n’ont pas pu vendre.

Et cela évite souvent de gâcher des fruits délicieux ne répondant simplement pas aux critères esthétiques des circuits de vente ! 😉

Les pommes, entre France et Europe


🍎 Variétés et saveurs à gogo


Le saviez-vous ? La filière pur jus de pomme français se développe d’année en année.

Certains acteurs se sont spécialisés dans l’origine France et proposent exclusivement des jus de pomme français, parfois même de régions identifiées telles que le Lot et Garonne ou la Normandie. Il faut dire que les vergers français donnent un large éventail de variétés et de saveurs.

Ainsi, aujourd’hui, environ 50% des purs jus de pomme vendus sur le marché français sont issus de pommes françaises. Un pourcentage en forte croissance depuis quelques années.

📌 Deux bémols : la quantité & la météo


Malgré cet essor, la culture de pommes françaises ne permet pas de pourvoir à la forte demande de pur jus de pomme en France. Par ailleurs, l’impact de la météo sur la production fruitière est très important. Et les fluctuations de températures et les épisodes de gel rendent les récoltes françaises très faibles certaines années.

Des approvisionnements dans d’autres pays européens (Italie, Autriche, Pologne, Allemagne…) sont alors incontournables.


Alors, plutôt fruits français ou fruits du monde ?

C’est finalement un choix de bon sens paysan ! Certains fruits ne pousseront jamais en France car les conditions climatiques ne le permettent pas.

Pour autant, les professionnels de jus de fruits savent trouver les bons produits aux bons endroits, pour vous offrir des jus de fruits de qualité et vitaminés et un choix le plus varié possible dans les rayons de votre supermarché toute l’année.

fruits rouges : cerise, fraise, mûre, framboise, groseilles
Lire la suite

Pour ma santé, puis-je boire du jus de fruits ?


Les jus de fruits, vous aimez en boire. Vous aimez leur couleur, leur texture et leur saveur.

Au petit-déjeuner, au goûter, à l’apéro… vous vous servez un verre de votre jus d’orange, jus de raisin ou jus de poire favori pour vous faire plaisir de temps en temps. Aucun mal à ça ! Mais face à des messages contradictoires et souvent anxiogènes sur ces produits pointés du doigt, comment s’y retrouver et qui croire ?

Voici un article qui devrait vous apporter quelques réponses pour vous permettre de trouver le bon équilibre dans votre consommation de jus et de ne plus craindre pour votre santé à la moindre gorgée.


Un jus de fruits, c’est avant tout des fruits pressés !


Qui l’eut cru !?

Un jus de fruits maison comme un jus industriel (utilisons les gros mots), c’est simplement des fruits frais qui ont été pressés.

On est bien d’accord, les jus du commerce connaissent quelques étapes de confection de plus que les jus maison, avant de rejoindre les rayons de votre enseigne de prédilection. Pour autant, les méthodes de fabrication des jus de fruits vendus en supermarché restent en réalité très simples et ne devraient pas faire peur sous prétexte que l’on parle de produit industriel.

🟢 Les purs jus : des fruits et une stabilisation


Les purs jus que vous trouvez en magasin sont issus de fruits cueillis à maturité dans les pays de production, pressés rapidement après la récolte, stabilisés par pasteurisation ou haute pression puis conditionnés en bouteille ou en brique. Et c’est tout !

Un pur jus ne contient aucun conservateur, aucun colorant, interdits par la réglementation et aucun additif, comme se l’impose la profession pour cette catégorie de jus.

📌 Les jus à base de concentré : du jus concentré et une stabilisation


La fabrication d’un jus à base de concentré compte une étape supplémentaire : la concentration du jus.

Il s’agit là d’évaporer une partie de l’eau contenue dans le jus, par chauffage et pression. On obtient un concentré de fruits qui présente plusieurs avantages pour le consommateur en termes de prix et de qualités nutritives préservées. Et plus facile à stocker et à transporter, cette option a un impact écologique plus faible également.

Lors de la préparation du jus, l’eau évaporée est simplement restituée dans les mêmes proportions dans le concentré de jus.

Et là encore, aucun conservateur, ni aucun colorant ne sont utilisés. Et pour ce qui est des additifs, il y en a très peu d’autorisés [CP1]  et encore moins d’utilisés in fine.

de vais fruits à l'origine des jus de fruits


L’essentiel des nutriments des fruits préservés


Pas possible ?! Mais si mais si !

Le procédé de fabrication des jus de fruits est suffisamment simple et doux pour préserver l’essentiel des qualités nutritionnelles des fruits.

🟢 Repartons de la base : dans les fruits, qu’est-ce qu’il y a ?


De l’eau, entre 75 et 92 % selon le fruit

DES sucres : pas que du fructose mais bien un mélange de fructose, glucose et saccharose majoritairement. Ces sucres sont présents en quantités et proportions différentes en fonction du fruit.

Des fibres, entre 0,5 et 6 g selon le fruit (par exemple les pommes contiennent entre 1,5 et 2,5 g de fibres, les oranges environ 2,5 g et les fraises et framboises environ 4 g)

Des vitamines : majoritairement les vitamines C, B9, bêta-carotène

Des minéraux : principalement le potassium et le magnésium

Des polyphénols, des caroténoïdes…

📌 Et dans les jus de fruits alors ?


Nous allons globalement retrouver les mêmes nutriments et micro-nutriments, mis à part les fibres sauf si l’on choisit un jus avec pulpe ou un smoothie.

Cela est donc vrai pour les sucres qui sont présents dans les mêmes quantités et proportions. Ni plus, ni moins, car il n’y aucun sucre ajouté dans les jus de fruits, comme le dicte la réglementation.

Et c’est également vrai pour les vitamines, minéraux et autres micro-constituants des fruits.

Conditionnement des bouteilles de jus d'orange.


👉 La pasteurisation est loin de tout détruire sur son passage


Contrairement aux idées reçues, la pasteurisation des jus de fruits n’anéantit pas toutes les vitamines et tous les minéraux, qui n’ont donc pas nécessité à être ajoutés dans la boisson obtenue. Pourquoi vitamines et minéraux sont-ils conservés ?

🔸 Premièrement, car les progrès technologiques et la performance des emballages permettent d’appliquer un traitement court et doux. C’est en moyenne un chauffage à 90°C pendant 20 à 30 secondes.

🔸 Deuxièmement, car de nombreux composants des fruits restent stables face au procédé de fabrication des jus et en l’occurrence à la pasteurisation. C’est le cas notamment des minéraux, des polyphénols. Même la vitamine C, souvent seul nutriment cité pour les jus de fruits, est assez résistante à la chaleur. On estime à 10 % maximum le taux de dégradation de la vitamine C due à une pasteurisation. C’est peu !

Donc, oui un jus de fruits de la grande distribution peut être un jus de fruits de qualité et vitaminé.


Une réelle contribution aux apports nutritionnels


Place aux chiffres ici pour apporter des preuves concrètes.

Des données objectives de composition nutritionnelle montrent que les jus de fruits ont de réels atouts.

Par exemple, boire :

🍊 un verre de jus d’orange (150 ml) permet de couvrir 70 % des apports journaliers conseillés en vitamine C pour un adulte (soit 56 mg de vitamine C sur les 80 mg recommandés) et 22 % pour la vitamine B9 (soit 45 µg sur les 200 µg recommandés) ;

🍏 un verre de jus de pomme permet de couvrir 27 % des apports journaliers conseillés en vitamine C (22 mg) ;

🍍 un verre de jus d’ananas 26 % des apports en vitamine C (21 mg) et 17 % des apports en vitamine B9 (34 µg) ;

🍅 un verre de jus de tomate 75 % des apports en vitamine C (60 mg) et 10 % des apports en vitamine B9 (20 µg).

🟢 Une grande place dans la consommation des Français


Pour aller dans ce sens, l’enquête sur les comportements et consommations alimentaires (CCAF) du Crédoc menée en 2019 sur la consommation des jus & nectars montre que :

🔸 les jus & nectars sont les premiers contributeurs aux apports en vitamine C chez les enfants et adolescents et les deuxièmes chez les adultes, après les fruits ;

🔸 ils sont les deuxièmes contributeurs aux apports en vitamine B9 chez les enfants et les adolescents et les sixièmes chez les adultes.

🔸 les premiers contributeurs aux apports en potassium chez les enfants, les quatrièmes chez les adolescents et les huitièmes chez les adultes

On est donc loin de ne trouver que des sucres dans les jus de fruits !

un verre de pur jus de pomme - la bonne portion c'est 15mL


La clé : une portion adaptée


Pas de secret ici, comme pour tout aliment ou boisson, la juste quantité est le secret d’une bonne santé. Ce sont les excès qui créent les risques pour le corps. Jus d’orange, jus de pomme, jus d’ananas…, à vous de choisir et de ne pas en abuser qu’ils soient frais ou mis en bouteille.

📌 N’oubliez pas l’eau et les fruits frais


Vous le comprendrez très facilement, boire un verre de jus de fruits ne vous posera aucun souci de santé : cela vous fera un apport modéré en sucres et néanmoins intéressant en vitamines et minéraux.

Par contre, un jus de fruits ne remplace ni l’eau ni les fruits entiers. Il n’est pas question d’en consommer à longueur de journée !

😋 Variez les plaisirs


À vous de composer en variant les plaisirs chaque jour, sachant que chaque jus de fruits apportera des nutriments en quantité différente.

Le petit-déjeuner, le goûter ou l’apéritif sont des moments privilégiés pour déguster un verre de votre jus favori. Et le fait que le jus de fruits soit accompagné d’autres aliments régulera son absorption par l’organisme.

En termes de quantité, un petit verre suffit : 100 mL pour un enfant, 150 mL pour un adulte voire plus pour un sportif avant et/ou après l’effort.

Alors, les jus de fruits sont-ils mauvais ou bons pour la santé ?


En définitive, vous l’aurez compris, pas d’inquiétude à avoir, le diable ne se cache pas dans les jus de fruits industriels.

Et il s’agit avant tout de bon sens. Ne culpabilisez pas après avoir bu un verre de jus de fruits, il ne devrait rien vous arriver de grave 😉.

Savourez et appréciez.

Au pire, vous aurez consommé du « fruit sous forme liquide » avec ses sucres, ses vitamines et ses minéraux !

ananas, citron, pomme, orange et une bouteille de jus de fruits

Qu’y a-t-il dans mon jus de fruits acheté en supermarché ?

Jus d’orange, jus de pamplemousse, jus de raisin, cocktail de fruits, vous y êtes. Vous voilà devant le rayon jus de fruits de votre supermarché et vous ne savez que penser face à tous ces attrayants contenants colorés.

« Industriel », « bourré d’additifs et de conservateurs », « mauvais pour la santé », « trop sucré », « pas assez de vitamines et de minéraux » … toutes ces pensées vous hantent au moment de glisser l’un de ces breuvages fruités dans votre panier. Mais est-ce fondé ?

Voici notre éclairage pour vous apaiser et vous déculpabiliser.

.

.

Une réglementation européenne stricte encadre les jus de fruits

Rien n’est laissé au hasard ! Les professionnels de la filière sont très contrôlés.

Pour élaborer leurs produits, ils s’appuient sur une directive européenne spécifique aux jus de fruits et nectars qui définit et encadre strictement leur fabrication. Cette réglementation impose les caractéristiques des matières premières qui peuvent être utilisées, les procédés de fabrication, les additifs et autres ingrédients autorisés ou interdits.

Ce cadre réglementaire empêche, par exemple, tout ajout de sucre dans les jus de fruits purs jus ou jus à base de concentré. Il proscrit également l’utilisation de colorants et de conservateur dans les jus et les nectars.

Cette réglementation dicte également les mentions à faire figurer sur les emballages pour une meilleure transparence.

.

Des verres de jus de fruits savoureux, et toujours sans colorant et sans conservateur

.

Jamais de conservateurs dans les jus de fruits !

Bonne nouvelle, non ?!

Il n’y a jamais de conservateur dans les jus de fruits purs jus avec ou sans pulpe et dans les jus à base de concentré, et pas non plus dans les nectars industriels. C’est interdit par la réglementation.

Alors, comment sont préservés les jus de fruits que l’on retrouve en magasin ? C’est la combinaison d’autres facteurs de fabrication qui permet la bonne conservation du jus de fruits et sa consommation en toute sécurité dans le temps.

Traitement de stabilisation, contenant performant, absence d’air et conditionnement aseptique (comprendre en milieu stérile) écartent toute détérioration de la boisson. On vous explique.

.

🟢 La stabilisation, championne de la qualité & de la sécurité

Le traitement de stabilisation permet de stopper toute activité des enzymes des fruits et d’éliminer les micro-organismes. Cela empêche toute altération de la qualité du jus, préserve la couleur, l’odeur, le goût et offre une sécurité sanitaire complète de l’aliment dans la durée.

La stabilisation, c’est plusieurs techniques privilégiées lors de la préparation des jus : la pasteurisation ou la flash-pasteurisation, procédé le plus connu consistant à chauffer le jus à 90°C pendant 30 secondes en moyenne, ou la stabilisation par haute pression à froid, aussi appelée HPP.

.

📌 L’emballage des jus, super-protecteur

Bouteille en plastique, brique en carton ou bocal en verre, quel que soit le packaging du jus de fruits, celui-ci assure la protection du liquide qu’il contient, en faisant barrage aux micro-organismes et à l’air qui pourraient l’altérer.

.

👉 Prendre soin des jus chez vous

Une fois à la maison, il faut prendre soin de l’emballage lors du rangement dans vos placards et le réfrigérateur pour qu’il reste intact et puisse garder toute sa performance protectrice.

.

Une hygiène parfaite

Il faut savoir que lors de la fabrication des jus de fruits, des conditions sanitaires très strictes sont respectées. Les produits sont conditionnés et embouteillés en milieu stérile, les conditionnements sont désinfectés avant remplissage et il n’y a aucun contact possible avec le produit du début à la fin.

Vous l’avez compris, nul besoin d’utiliser des conservateurs ici, quand bien même ils seraient autorisés !

.

Dégustez un bon verre de pur jus d'orange sans additif, ni sucres ajoutés

.

Un usage d’additif limité

C’est encore une fois la réglementation européenne qui liste les additifs pouvant être utilisés ou non. Et, ce n’est pas parce qu’ils sont approuvés qu’ils sont systématiquement employés.

.

🟢 Aucun additif dans les purs jus

Les purs jus sont des produits dans lesquels aucun additif n’est autorisé. Ce n’est pas imposé mais c’est une règle que se sont fixée les professionnels de la filière. Quand vous achetez votre pur jus, vous êtes donc assuré qu’il s’agit uniquement de fruit pressé et stabilisé, sans conservateur, sans colorant et sans additif !

.

📌 Des additifs naturels dans les jus de fruits et nectars

Sachez que peu d’additifs sont admis dans la composition des jus de fruits et nectars. Et les substances autorisées sont d’ailleurs celles que l’on retrouve naturellement dans les fruits.

L’acide citrique (jus de citron) ou l’acide ascorbique (vitamine C) peuvent ainsi être ajoutés pour leur rôle d’acidifiant et d’antioxydant, évitant alors qu’un jus de pomme ne brunisse comme une pomme laissée sur une table à l’air libre.

.

👉 Tout additif utilisé est indiqué dans la liste d’ingrédients

Dans tous les cas, les additifs sont inscrits sur l’étiquette pour la parfaite information du consommateur de jus. Il n’y a donc jamais d’ingrédients cachés, ni de mauvaises surprises pour vous.

.

.

Des durées de conservation calculée au plus juste pour un produit de qualité

Vous l’aurez compris, les jus de fruits et nectars sont donc simplement conditionnés après un traitement de stabilisation et ce, sans conservateur.

Combien de temps peuvent-ils être conservés alors ? Comment la date limite est-elle déterminée ?

C’est là le résultat de l’expertise des professionnels des jus de fruits.

.

🟢 Des emballages innovants pour une meilleure tenue

Les procédés de stabilisation, les conditions optimales de stockage et de transport, la grande performance des emballages ainsi que l’absence d’air dans les bouteilles ou briques de jus permettent la conservation pendant plusieurs semaines d’un jus HPP et jusqu’à plusieurs mois pour un jus flash-pasteurisé et pasteurisé.

les jus de fruits en bouteille : des emballages très performants pour la qualité des produits et leur sécurité sanitaire.

.

📌 Une date de durabilité minimale adaptée

Les industriels réalisent également des tests de vieillissement sur les produits, pour définir la date de durabilité minimale (DDM) adaptée, anciennement appelée date limite d’utilisation optimale (DLUO).

Ainsi,

🔸 les jus pasteurisés se retrouvent au rayon ambiant d’une grande surface et se conservent entre 6 et 18 mois voire 24 mois,

🔸 les jus flash-pasteurisés rejoignent les rayons frais et ambiant de votre grand magasin et se conservent entre 3 et 18 mois,

🔸 les jus HPP sont vendus au rayon frais exclusivement et jusqu’à 3 mois.

.

👉 Un jus encore bon une fois la date de consommation dépassée

Une fois la date de durabilité indicative passée, des altérations sont possibles mais le jus ou le nectar reste consommable, sans risque pour la santé, s’il a parfaitement été conservé.

Le dépassement de cette date peut entraîner la diminution d’une ou plusieurs propriétés. Les caractéristiques organoleptiques et/ou les qualités nutritionnelles ne peuvent plus être garanties par le fabricant au même niveau de qualité.

Une baisse de la teneur en vitamines et minéraux, une perte aromatique, un changement de couleur (brunissement, le plus souvent) ou de texture peuvent apparaître.

.

.

Que retenir sur les jus de fruits de grandes surfaces ?

Les jus de fruits sont des boissons globalement peu transformées, qui restent très proches des fruits dont ils sont issus.

Ils ne contiennent jamais de conservateurs, ni de colorants.

L’utilisation d’additifs est absente dans les purs jus et très limitée dans les autres jus et ce, pour des propriétés antioxydantes notamment.

Les jus de fruits purs jus ou jus à base de concentré sont sans sucre ajouté.

.


.

Envie d’en savoir plus sur la consommation de jus de fruits ?

Apprenez à différencier les jus de fruits, pur jus, jus concentrés, nectars et choisissez quel jus est fait pour vous.

Jus de fruits & Fromage : des accords audacieux

Si pour certains l’association du fromage et du jus de fruits peut paraitre improbable et fantaisiste, il suffit d’y goûter pour changer d’avis.

En France, il est de tradition et quasi systématique de servir un verre de vin, généralement rouge, au moment du fromage. Cependant, les repas et les modes de consommation évoluent. Cela amène à découvrir et inventer de nouvelles manières de déguster les fromages, les jus de fruits et les nectars.

Alors laissez-vous tenter et guider, pour apprécier ces audacieux accords.

Pourquoi fromage et jus de fruits ?

Imaginez-vous en train de manger un morceau de fromage au petit-déjeuner, ou bien en guise d’en-cas à 10h, ou encore au goûter… Ce n’est surement pas d’un verre de vin dont vous aurez envie à ces moments précis ; mais pourquoi pas plutôt d’un verre de jus de fruits ou de nectar.

Les enfants aussi ont le droit de tester des « accords ». Ils ne sont pas contraints à boire uniquement de l’eau avec leur fromage. C’est d’ailleurs une façon très ludique de les sensibiliser à l’éveil sensoriel, de leur faire découvrir de nouveaux fruits et de leur faire apprécier certains fromages.

L’ACCORD PARFAIT

Nectar de Framboise // Sainte Maure de Touraine

  • Le nectar : une texture douce et onctueuse / une saveur légèrement acidulée qui complète la fraicheur du fromage / un parfum très fruité et légèrement sucré.
  • Le fromage: une texture fine et fondante, assez épaisse et persistante en bouche / une saveur acidulée qui lui donne de la fraicheur / des arômes lactiques frais suivis par de légères notes caprines en fin de bouche.

Une sensation d’ensemble fraiche, douce et tonique.

  

L’ACCORD TON SUR TON

Jus de pomme // Comté d’été 24 mois

  • Le jus: une légère acidité rafraichissante / une douceur sucrée qui nappe le palet masquant ainsi l’astringence du fromage.
  • Le fromage: une pâte dense et cristallisée / une texture à la fois fondante et croquante : une petite âpreté en bouche : des arômes fruités de plus en plus présents et persistants au fil de la dégustation.

L’ensemble est fruité, persistant et chaleureux.

L’ACCORD DE CONTRASTE

Nectar de cassis // Saint-Nectaire fermier

  • Le nectar: des tanins / des arômes de fruits rouge rappelant certains vins rouges que l’on associe souvent à ce fromage.
  • Le fromage : une texture très moelleuse, ronde et lisse / de doux arômes lactés et noisettés / une grande douceur en bouche / sa croute granuleuse et terreuse lui donne de la rusticité et évoque le sous-bois.

Un ensemble harmonieux et contrasté entre fraicheur vive du cassis et parfums boisés du Saint-Nectaire fermier.

Accords développés par le CFPL

Jus de fruits et dents : font-ils bon ménage ?

A retenir : le principal facteur de risque d’apparition de caries reste l’absence d’hygiène bucco-dentaire.

 

La carie dentaire, un ‘mal’ très répandu ?

Le saviez-vous ? La carie dentaire est la ‘maladie’ la plus répandue dans le monde. Selon l’OMS, elle touche 60 à 90 % des enfants scolarisés et près de 100% des adultes. Soit 5 milliards de personnes ! La France se situe dans les 10 premiers pays européens les plus touchés, surtout les enfants. Bonne nouvelle : la tendance s’inverse chez les enfants et ados européens. L’incitation à une meilleure hygiène bucco-dentaire et l’usage de pâtes enrichies en fluor notamment, y contribuent.

Jus de fruits et dents : incompatibles ?

Les jus de fruits contiennent des sucres pouvant fermenter et ont un pH acide. Ces caractéristiques sont des facteurs de risques d’apparition de caries. Mais il faut savoir que l’apparition de caries provient essentiellement d’une mauvaise hygiène dentaire. Deux autres facteurs jouent un rôle important : le grignotage et le temps de contact entre les dents et l’aliment. Or, les jus de fruits sont rarement consommés seuls ou en grignotage, mais plutôt dans le cadre de repas complets et leur temps de contact avec les dents ne dure que quelques secondes. Voilà toute la différence !

Comment lutter contre la carie chez les jeunes enfants ?
Votre enfant a entre 1 et 6 ans ? Vous pouvez lui donner 1 verre par jour de jus de fruits. Evitez de le servir dans un biberon ou dans un contenant fermé : cela allongerait alors le temps de contact entre les dents et le jus de fruits. Associez le jus de fruits à d’autres aliments, comme les produits laitiers au petit déjeuner par exemple… Eviter les grignotages entre les temps de repas et bien se laver les dents sont les meilleurs alliés contre les caries !

quis, consequat. diam felis felis leo. dolor.