Actualités

Jus de fruits : complice ou non de la prise de poids ?

Les fêtes de fin d’année approchent et vous voulez préparer votre corps pour affronter la folie des repas festifs à venir. Dans votre programme, quelle place réserver aux jus de fruits ?

Coup de balai d’une idée reçue qui a vécu

Aucune étude scientifique ne démontre une association entre une consommation raisonnable de jus de fruits et une augmentation du surpoids ou d’obésité. Une étude CREDOC* de 2016 met en avant la consommation française qui se fait essentiellement lors des repas et en quantité modérée. Enfants et adultes en boivent principalement au petit déjeuner et pas plus de 100 mL chacun environ, 106 mL pour les ados. En bref, les jus de fruits contribuent raisonnablement à l’apport énergétique global de la population française (moins de 2,5%).

 

Qu’y a-t-il dans un jus de fruits ?

Du sucre ? Oui, il en contient en moyenne 10,7 %. Mais uniquement les sucres naturels des fruits (glucose, fructose et saccharose). Sachez que l’ajout de sucre est interdit par la réglementation. Le jus de fruits est également une source d’hydratation. Avec près de 90 % d’eau, le jus de fruits contribue, avec d’autres boissons, à la couverture de votre besoin quotidien en eau. C’est aussi un cocktail d’énergie, de vitamines et minéraux : vitamine C, bêtacarotène, vitamine B9, potassium et magnésium ! Un verre (200 mL) de jus d’orange apporte 95 % des besoins quotidiens de référence en vitamine C.
Le PNNS** recommande de manger 5 fruits et légumes par jour. La clé du succès : varier leur forme au maximum. On peut les consommer crus, cuits, en gaspacho, en compote, en jus,etc. Et un verre de jus de fruits (200 ml) peut compter pour une portion de fruit par jour.

Il n’y a pas de lien entre les jus de fruits, tels qu’ils sont consommés en France, et la surcharge pondérale ou la prise de poids. C’est comme pour tout, s’ils sont consommés avec modération et dans le cadre d’une alimentation équilibrée, aucune raison de s’en priver !

* Données CREDOC CCAF 2016 sur la consommation de jus de fruits
** http://www.mangerbouger.fr/PNNS
Lire la suite

Jus de fruits & Fromage : des accords audacieux

Si pour certains l’association du fromage et du jus de fruits peut paraitre improbable et fantaisiste, il suffit d’y goûter pour changer d’avis.

En France, il est de tradition et quasi systématique de servir un verre de vin, généralement rouge, au moment du fromage. Cependant, les repas et les modes de consommation évoluent. Cela amène à découvrir et inventer de nouvelles manières de déguster les fromages, les jus de fruits et les nectars.

Alors laissez-vous tenter et guider, pour apprécier ces audacieux accords.

Pourquoi fromage et jus de fruits ?

Imaginez-vous en train de manger un morceau de fromage au petit-déjeuner, ou bien en guise d’en-cas à 10h, ou encore au goûter… Ce n’est surement pas d’un verre de vin dont vous aurez envie à ces moments précis ; mais pourquoi pas plutôt d’un verre de jus de fruits ou de nectar.

Les enfants aussi ont le droit de tester des « accords ». Ils ne sont pas contraints à boire uniquement de l’eau avec leur fromage. C’est d’ailleurs une façon très ludique de les sensibiliser à l’éveil sensoriel, de leur faire découvrir de nouveaux fruits et de leur faire apprécier certains fromages.

L’ACCORD PARFAIT

Nectar de Framboise // Sainte Maure de Touraine

  • Le nectar : une texture douce et onctueuse / une saveur légèrement acidulée qui complète la fraicheur du fromage / un parfum très fruité et légèrement sucré.
  • Le fromage: une texture fine et fondante, assez épaisse et persistante en bouche / une saveur acidulée qui lui donne de la fraicheur / des arômes lactiques frais suivis par de légères notes caprines en fin de bouche.

Une sensation d’ensemble fraiche, douce et tonique.

  

L’ACCORD TON SUR TON

Jus de pomme // Comté d’été 24 mois

  • Le jus: une légère acidité rafraichissante / une douceur sucrée qui nappe le palet masquant ainsi l’astringence du fromage.
  • Le fromage: une pâte dense et cristallisée / une texture à la fois fondante et croquante : une petite âpreté en bouche : des arômes fruités de plus en plus présents et persistants au fil de la dégustation.

L’ensemble est fruité, persistant et chaleureux.

L’ACCORD DE CONTRASTE

Nectar de cassis // Saint-Nectaire fermier

  • Le nectar: des tanins / des arômes de fruits rouge rappelant certains vins rouges que l’on associe souvent à ce fromage.
  • Le fromage : une texture très moelleuse, ronde et lisse / de doux arômes lactés et noisettés / une grande douceur en bouche / sa croute granuleuse et terreuse lui donne de la rusticité et évoque le sous-bois.

Un ensemble harmonieux et contrasté entre fraicheur vive du cassis et parfums boisés du Saint-Nectaire fermier.

Accords développés par le CFPL

Jus de fruits et dents : font-ils bon ménage ?

A retenir : le principal facteur de risque d’apparition de caries reste l’absence d’hygiène bucco-dentaire.

 

La carie dentaire, un ‘mal’ très répandu ?

Le saviez-vous ? La carie dentaire est la ‘maladie’ la plus répandue dans le monde. Selon l’OMS, elle touche 60 à 90 % des enfants scolarisés et près de 100% des adultes. Soit 5 milliards de personnes ! La France se situe dans les 10 premiers pays européens les plus touchés, surtout les enfants. Bonne nouvelle : la tendance s’inverse chez les enfants et ados européens. L’incitation à une meilleure hygiène bucco-dentaire et l’usage de pâtes enrichies en fluor notamment, y contribuent.

Jus de fruits et dents : incompatibles ?

Les jus de fruits contiennent des sucres pouvant fermenter et ont un pH acide. Ces caractéristiques sont des facteurs de risques d’apparition de caries. Mais il faut savoir que l’apparition de caries provient essentiellement d’une mauvaise hygiène dentaire. Deux autres facteurs jouent un rôle important : le grignotage et le temps de contact entre les dents et l’aliment. Or, les jus de fruits sont rarement consommés seuls ou en grignotage, mais plutôt dans le cadre de repas complets et leur temps de contact avec les dents ne dure que quelques secondes. Voilà toute la différence !

Comment lutter contre la carie chez les jeunes enfants ?
Votre enfant a entre 1 et 6 ans ? Vous pouvez lui donner 1 verre par jour de jus de fruits. Evitez de le servir dans un biberon ou dans un contenant fermé : cela allongerait alors le temps de contact entre les dents et le jus de fruits. Associez le jus de fruits à d’autres aliments, comme les produits laitiers au petit déjeuner par exemple… Eviter les grignotages entre les temps de repas et bien se laver les dents sont les meilleurs alliés contre les caries !