Actualités

Des scientifiques allemands ont découvert un jus de pomme enrichi en antioxydants qui pourrait stimuler la circulation sanguine

Des scientifiques allemands ont découvert un nouveau « super » jus de pomme susceptible d’améliorer la santé cardiaque en stimulant la circulation sanguine[1]. Une découverte qui fait écho à l’article de la revue Nutrients dans lequel l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (INAF) de l’Université de Laval a conclu que sur 67 études retenues, 20 suggèrent que le jus de pomme consommé avec modération a des effets positifs sur les marqueurs de risque de maladies cardiovasculaires (notamment sur le stress oxydatif)[2].

Une nouvelle méthode de pressage

Des chercheurs de l’université Hochschule Geisenheim, près de Francfort, ont trouvé un moyen de maximiser la teneur en polyphénols dans le jus de pomme en utilisant une nouvelle méthode de pressage appelée « filtre-presse en spirale » qui élimine activement l’oxygène par un pressage sous vide. En outre, ils ont veillé à ce que l’oxygène soit exclu de toutes les autres étapes de traitement, réduisant ainsi la détérioration des nutriments.


La nouvelle étude, publiée dans Food Research International, a révélé que cette nouvelle méthode augmentait la teneur en polyphénols quatre fois plus que pour le jus de pomme ordinaire. Les polyphénols sont des composés végétaux naturels que l’on trouve dans les fruits, le vin rouge et le cacao et qui sont connus pour leurs effets bénéfiques sur le cœur et le cerveau.

Une portion de 150 mL suffit à atteindre 50% de l’apport recommandé en flavan-3-ols, un type de polyphénols

Une portion de 150 ml [3] de ce nouveau jus de pomme suffirait à fournir plus de 50 % de l’apport idéal grâce à un groupe clé de polyphénols, appelés flavan-3-ols, qui contribuent à une bonne circulation sanguine.

L’auteur principal de l’article, le professeur Ralf Schweiggert, a commenté l’étude en ces termes : « Le jus de pomme est déjà une source de composés polyphénoliques, mais il faudrait en boire plusieurs verres pour atteindre les niveaux recommandés par les scientifiques pour voir les effets sur la santé cardiaque. La nouvelle méthode de pressage que nous avons étudiée porte la teneur en polyphénols à un niveau supérieur en minimisant les pertes de nutriments que l’on observe généralement au cours du pressage. »

Une réduction des pertes en nutriments

Stefan Dussling, co-chercheur de l’étude, a déclaré : « Les pertes de nutriments sont généralement dues à la présence d’oxygène qui dégrade rapidement certains des nutriments contenus dans le jus de pomme, comme les flavan-3-ols ou la vitamine C. C’est ce qui se produit lorsque l’on fait du jus de pomme à la maison ou que l’on achète un produit prêt à consommer. Nous espérons que la nouvelle méthode de fabrication de jus sera utilisée plus largement à l’avenir pour aider les gens à obtenir davantage de ces composés naturels bénéfiques simplement en buvant un verre de jus. »


[1]Dussling S et al. (2024) Analytical characterization of flavan-3-ol-rich apple juices produced with the innovative spiral filter press technology. Food Research International 180 (2024): 114055.

[2]Vallée Marcotte, B.; Verheyde, M.; Pomerleau, S.; Doyen, A.; Couillard, C. Health Benefits of Apple Juice Consumption: A Review of Interventional Trials on Humans. Nutrients 2022, 14, 821. https://doi.org/10.3390/nu14040821

[3] Selon les recommandations d’UNIJUS concernant la consommation de jus de fruits.

Instagram
Lire la suite

Découvrez les cocktails de fruits sans alcool pour un Dry January énergisant

En ce début d’année, le « Dry January » s’impose comme une tendance bienveillante pour notre bien-être. Plutôt que de se priver de moments festifs, optons pour des alternatives saines et délicieuses. Dans cet article, plongeons-nous dans l’univers des cocktails de fruits sans alcool, une manière rafraîchissante de célébrer le Dry January tout en nourrissant notre corps avec des saveurs vibrantes et des micronutriments essentiels.

Éclats de vitamines et de minéraux : des cocktails qui font du bien !

La vitamine C en vedette

Laissez libre cours à vos envies et à vos inventions en créant des élixirs riches en vitamine C. Des mélanges de jus d’orange frais, de fraises écrasées et de kiwi en tranches offrent une explosion de saveurs tout en renforçant votre immunité. Profitez de ces cocktails colorés pour recharger votre corps en vitamines et énergiser votre journée.

Antioxydants à gogo

Les cocktails de fruits sans alcool sont de véritables trésors d’antioxydants. Des combinaisons astucieuses telles que le mélange de jus de grenade, de baies et de menthe vous procurent une dose d’antioxydants qui protègent vos cellules des dommages oxydatifs. Une manière délicieuse de prendre soin de votre santé tout en savourant chaque gorgée.

Magnésium et potassium : les alliés du bien-être

Ces cocktails ne sont pas seulement des délices pour le palais, mais aussi des sources non négligeables de magnésium et de potassium. L’ananas, la banane, et la pastèque, bien présents dans ces mélanges, maintiennent l’équilibre hydrique et fournissent l’énergie nécessaire pour vous accompagner tout au long du mois de janvier.

Créativité sans limite : des recettes gourmandes

Lancez-vous dans l’exploration des « mocktails » (cocktails sans alcool) en créant des chefs-d’œuvre à partir de mélanges uniques. Essayez un « Sunshine Splash » avec du jus d’orange, de l’ananas et une touche de grenadine, ou un « Berry Bliss » avec des baies mixées, du citron et de l’eau pétillante. Laissez libre cours à votre créativité tout en savourant des saveurs exceptionnelles.

En conclusion, le Dry January ne signifie pas la fin des moments festifs. Les cocktails de fruits sans alcool se présentent comme des alternatives saines, gourmandes et énergisantes. Embarquez dans cette aventure gustative, explorez de nouvelles saveurs, et faites de ce mois un hommage à votre bien-être. Célébrez la vie avec des cocktails vibrants, riches en vitamines et en plaisir. Santé !

Instagram

Comprendre la Date de Durabilité Minimale (DDM) des Jus de Fruits : ne gaspillez pas !

La DDM sur les jus de fruits : un guide pour éviter le gaspillage

En cette période d’inflation des prix et dans une logique anti-gaspillage, nous avons à cœur de vous aider à consommer de manière éclairée et à mieux comprendre les informations figurant sur les emballages de vos produits préférés, notamment les jus de fruits et nectars. Cet article va vous aider à être incollable sur ce que veut dire la date indiquée sur les jus et nectars.

La DDM des jus de fruits : à consommer de préférence avant le…

Sur chaque bouteille de jus ou nectar achetée en magasin, vous verrez une date imprimée. Il s’agit de la Date de Durabilité Minimale (DDM), qui diffère de la Date Limite de Consommation (DLC).

La Date de Durabilité Minimale (DDM) des Jus de Fruits est accompagnée d’une mention telle que « à consommer de préférence avant le… » ou « à consommer de préférence avant fin… ». Cela signifie que jusqu’à cette date, le jus ou le nectar conservera ses qualités (goût, texture, valeur nutritionnelle) de manière optimale, à condition d’être correctement stocké.

Consommer après la DDM ? Pas de problème

Contrairement à la DLC, dépasser la Date de Durabilité Minimale (DDM) des Jus de Fruits ne pose généralement pas de risque pour la santé. Tant que l’emballage est intact et que les conditions de stockage recommandées sont respectées (température, lumière, humidité), le jus ou le nectar reste parfaitement consommable après la date indiquée.

L’importance des conditions de stockage

Pour assurer la sécurité alimentaire et préserver la qualité des produits, il est essentiel de suivre les recommandations de stockage indiquées sur l’emballage. Si l’emballage est endommagé, semble gonflé, ou si l’aspect ou l’odeur du produit est douteux à l’ouverture, il ne doit plus être consommé, qu’il soit périmé ou non.

Après ouverture : 3 à 5 jours au réfrigérateur

Après ouverture, un jus ou un nectar, quelle que soit sa DDM, se conservera généralement de 3 à 5 jours au réfrigérateur. Assurez-vous de toujours respecter les conditions de conservation du produit pour garantir une dégustation en toute sécurité.

Diminution possible de la qualité

Bien qu’il n’y ait pas de risque pour la santé, les jus et nectars peuvent perdre en qualité après la DDM. Les caractéristiques organoleptiques et nutritionnelles peuvent varier, y compris une légère perte de vitamines, d’arômes ou de couleur. Cependant, cela n’empêche pas leur consommation.

Conseils pratiques

Avant de déguster un produit, prenez connaissance de la date et suivez les conseils de stockage du fabricant. N’oubliez pas d’inspecter visuellement et olfactivement le produit pour vous assurer qu’il est toujours bon.

Conclusion

Respecter la DDM des jus de fruits est essentiel, mais cela ne signifie pas que vous devez gaspiller de la nourriture. En assurant une conservation optimale, vous pouvez prolonger la durée de vie de vos produits tout en contribuant à réduire le gaspillage alimentaire.

Instagram

Le plein de vitamine C & de nutriments : une priorité pour les créateurs de jus

Mon jus contient-il encore de la vitamine C ? Voilà une question que beaucoup se pose en dégustant un bon et revigorant jus d’orange. Pour ôter vos doutes, voyons comment les créateurs de jus de fruits bichonnent les vitamines et nutriments tout au long de la fabrication pour vous offrir un jus naturellement vitaminés et chargés en micro-nutriments comme un jus fait maison. 

Des fruits pressés et rien de plus

Un jus de fruits du commerce comme un jus maison, ce n’est que des fruits pressés rien de plus. Lors de la préparation des jus à grande échelle, cela se fait en 5 étapes, toutes étudiées pour obtenir une qualité optimale : la récolte des fruits bien mûrs, le lavage, le pressage, la stabilisation et le conditionnement.

Le tout avec zéro sucre, zéro conservateur et zéro colorant. Difficile d’y croire ? La réglementation européenne est très claire sur le sujet et les contrôles permanents

Ensuite, comme chez vous, les fruits utilisés contiennent des sucres et des arômes naturels qui donneront les notes gourmandes que l’on aime tant.

Nous vous le confirmons, c’est bien du 100 % jus de fruits qui se trouve entre vos mains. 

Précisons pour éviter toute confusion, qu’il arrive parfois et pour répondre aux attentes de certains consommateurs, que des jus de fruits ou smoothies soient enrichis en vitamines et nutriments. Mention est alors faite et mise en avant sur l’étiquette.

En coulisses, savoir-faire et innovations

La fabrication d’un jus, aussi simple paraît-elle, repose sur des savoir-faire et des innovations constantes pour obtenir un jus de fruit de qualité, savoureux et empli de vitamines et de nutriments. 

L’équipe de Recherche & Développement s’attache à trouver les bons fruits, la bonne recette, le bon pressage, le bon dosage, la bonne filtration, à créer de nouvelles recettes pour suivre les envies des amateurs de jus, à retravailler une formule suite à des difficultés d’approvisionnement ou de pénurie de matière première. À tout faire pour vous offrir un produit à la hauteur de vos attentes et au top en termes de nutrition.

L’art de la stabilisation : des vitamines bien conservées

Pour préserver vitamines et nutriments, plusieurs techniques ingénieuses entrent en scène. La plus connue, la pasteurisation éradique tous les germes présents (essentiellement des germes non pathogènes). Ce traitement thermique permet de conserver la boisson pendant 12 mois en moyenne, une fois mis en bouteille. 

Revenons à nos moutons vitamines. Ce choc thermique ne détruit-il pas les nutriments présents dans les jus de fruits ? Non. Cette opération est douce et respectueuse des fruits d’origine, et les producteurs de jus sont capables de déterminer la température exacte pour stabiliser le jus, en préservant ses qualités organoleptiques et nutritionnelles

La pasteurisation, c’est en général un chauffage du jus à 90°C pendant 20 à 30 secondes. On ne fait pas du tout bouillir le jus de fruits comme on l’entend parfois. Avec ce procédé, les nutriments des fruits sont bien préservés. On retrouve ainsi selon les jus : la vitamine C, la vitamine B9, le potassium, les polyphénols, les antioxydants, et tout ce que la nature y a placé de meilleur pour le corps humain. 

Mais il existe aussi d’autres méthodes pour stabiliser les jus de fruits. La stabilisation par haute pression (HPP), aussi appelée pascalisation, tire son nom de Blaise Pascal. C’est un procédé innovant qui consiste à mettre des aliments sous une pression, par exemple 6 fois plus importantes que celle rencontrée dans les profondeurs de l’océan (la puissance de la pression peut varier en fonction de la technologie utilisée), afin de détruire les bactéries et de les conserver. Cette technologie, grâce à l’absence de traitement thermique, préserve la saveur du fruit frais.

La vitamine C, bien présente dans les jus pasteurisés

Vous pensez toujours qu’il n’y a plus de vitamine C dans les jus pasteurisés ? Le système de stabilisation a un impact non significatif sur la vitamine C et les bienfaits de boire du jus d’orange. Un verre de jus d’orange contribue toujours aux apports quotidiens recommandés en vitamine C

Boire un verre de jus d’orange (150 ml) permet de couvrir 70 % des apports journaliers conseillés en vitamine C (soit 56 mg de vitamine C), un verre de jus de pomme permet de couvrir 27 % des apports journaliers conseillés en vitamine C (22 mg) et un verre de jus de tomate 75 % (60 mg).

Vitamines et nutriments sont contrôlés

La vitamine C et toutes les vitamines contenues dans un jus sont analysées. Les créateurs de jus de fruits réalisent des tests et contrôles de vieillissement sur tous les produits élaborés sur le site de production. 

La quantité de vitamines est systématiquement mesurée sur les jus pressés, une fois conditionnés et jusqu’à la date limite de consommation afin de surveiller les propriétés organoleptiques et nutritionnelles dans le temps. C’est l’Institut Professionnel pour la Qualité des Jus de Fruits (QUALIJUS) qui contrôle la qualité des jus et nectars en France. 

La teneur en vitamine C est un critère clé pour s’assurer de la bonne conformité de la teneur indiquée sur l’emballage avec la réglementation européenne encadrant la profession. Une fois cette étape passée, le jus de fruits pourra se dresser fièrement dans les rayons et rejoindre la table de votre petit-déjeuner ou du goûter pour faire le plein de vitamines et de micro-nutriments en toute sérénité !  

Instagram

Le jus de pomme, du verger au verre

Premier fruit dans le cœur des Français, la pomme est aussi largement cultivée dans l’hexagone, 3e producteur d’Europe. Nombreux sont les pomiculteurs à valoriser tout ou partie de leur récolte en délicieux jus de pomme.

Du verger au verre, partons à la découverte des Jardins de l’Orbrie à Bressuire dans les Deux-Sèvres, producteur de pommes et de jus de pommes. Suivons la fabrication de cette boisson naturellement sucrée, légèrement acidulée, franchement rafraîchissante et pleine de promesse pour la santé. Car le jus de pomme, allié de notre santé au quotidien offre plus qu’une parenthèse fruitée.

Cueillette locale

Un jus de fruits n’est pas toujours synonyme de fruits tropicaux, venus de l’autre bout du globe. De nombreux jus de fruits sont élaborés à partir de récoltes locales à l’instar des jus de pommes des Jardins de l’Orbrie qui transforment les fruits de leurs vergers et de ceux d’autres récoltants, en privilégiant l’agriculture locale, dans un rayon d’une centaine de kilomètres.

Outre l’origine géographique, une importance particulière est donnée à la sélection des fruits. Les variétés juteuses et aromatiques garantissant un jus idéalement doux et sucré sont privilégiées. Les plantations sont bichonnées tout au long de l’année. Puis, une fois la récolte venue, les fruits sont triés avec le plus grand soin.

Pressage à froid pour tirer le meilleur de la pomme

Une fois les meilleurs candidats élus, direction l’atelier de pressage. Les fruits sont lavés, puis pressés. Rien de plus ! Si ce n’est le savoir-faire en matière de pressage des pommes qui ne s’improvise pas si l’on veut extraire le meilleur de la nature

La maison privilégie le pressage à froid pour des jus toujours plus vitaminés et chargés en nutriments. Car la pomme a beaucoup à offrir. Elle contient de la vitamine C (14,5g/100mL), de la vitamine B9 et du potassium. Jetez un œil aux bienfaits du jus de pomme, en plus de son goût, il a plein d’atouts.

Ensuite, on passe aux étapes de pasteurisation et de conditionnement pour acheminer le liquide doré jusqu’à vous dans les meilleures conditions.

Cuve de pasteurisation

Sécurité maximale

La pasteurisation, c’est quoi exactement ? C’est un temps de chauffage rapide (jusqu’à 80° et maintenu pendant environ 20 secondes) et de refroidissement tout aussi rapide. C’est ce qui va garantir une conservation optimale du jus de fruits et par extension la sécurité sanitaire du produit final. On évite ainsi tout risque de fermentation grâce à l’embouteillage à froid.

Conditionnement plus durable

En parlant d’embouteillage, notre producteur et créateur de jus comme tant d’autres acteurs du secteur est soucieux de réduire l’impact sur la planète de la fabrication à la consommation de jus. L’innovation dans les jus de fruits va jouer un rôle de premier plan à cette étape pour donner vie à des briques et bouteilles plus responsables.

Le choix de la bouteille en verre a été fait ici, car c’est une filière de recyclage parfaitement maîtrisée. Toutes les bouteilles sont donc recyclées et recyclables ! Et comme au bon vieux temps, un système de consigne est à l’étude. 

De la pomme dans vos verres, sans sucre ajouté…

Mieux consommer, voilà une autre préoccupation de taille pour les amateurs de jus comme pour la population française en général et que vous partagez très certainement. Outre des emballages plus écologiques, la qualité est aussi recherchée en matière de jus pour se régaler et profiter des bienfaits des fruits sans risque pour la santé. Car on se demande souvent si boire du jus de fruits est bon pour la santé ? 

Pourtant aucun sucre n’est ajouté durant tout le processus de confection, c’est d’ailleurs interdit par la réglementation européenne, tout comme l’usage de colorants et de conservateurs. Derrière le terme jus de fruits, vous ne trouverez que les sucres naturels issus des fruits !  Si vous avez une question sur le sucre dans les jus de fruits, c’est par ici.

…et qui garde ses propriétés

Notre producteur Aquitain concocte des purs jus de pommes, sans sucre ajouté. Il veille à la qualité gustative et nutritionnelle du produit tout en garantissant sa stabilité dans le temps. Car ces purs jus d’excellence doivent garder leurs propriétés. Et, grâce à la fameuse étape de pasteurisation dont nous parlions plus haut, vous pouvez les conserver durant deux ans. 

Les bouteilles sont également stockées dans l’entrepôt à température ambiante, avant de rejoindre les rayons, quelques jours après, fin prêtes à être consommées !

Voilà comment est préparé un pur jus de pomme 100% naturel en France, vous offrant une pause fruitée à tout moment de la journée.

Instagram

De l’innovation dans les jus de fruits ?


Du jus d’orange, de pomme ou d’ananas jusqu’aux smoothies les plus énergisants, la recherche et développement joue un rôle insoupçonné dans vos boissons préférées. Que vient faire l’innovation dans les jus les plus simples pensez-vous ? Eh bien, pour mettre au point les meilleures recettes, les plus savoureuses et vitaminées sans additif et ce, dans des emballages les moins impactants pour la planète. Explications.

Le secret des créateurs de jus


D’où viennent les jus de fruits ? Qu’y a-t-il dans mon jus de fruits acheté en supermarché ? Vous vous posez peut-être cette question ? Pour faire un jus de fruits gourmand, chargé en nutriments et qui se conserve parfaitement, il faut des fruits gorgés de soleil, pressés, mélangés, pasteurisés et conditionnés. Rembobinons. Il manque une étape clé dans ce processus de fabrication. Devinez ? Le secret bien gardé de toute bonne cuisinière : la recette.

La bonne formule…


Et la composition des jus de fruits que vous retrouvez avec plaisir en boutique, ne s’improvise pas. D’abord parce qu’on ne peut pas ajouter n’importe quel ingrédient à un jus. Les jus de fruits sont encadrés par la réglementation européenne et la liste des ingrédients, autorisés ou non, est stricte. Pas question d’ajouter des colorants, du sucre et des conservateurs, c’est totalement interdit !

Ensuite, parce qu’il faut trouver la bonne formule, le bon dosage, la bonne filtration. Pour obtenir un jus de tomate goûtu et à la consistance équilibrée, il faut utiliser la variété fruitière la plus adaptée, dans les bonnes proportions et le tout, parfaitement préparé.

Être à l’écoute des amateurs


Il faut aussi bien connaître les tendances du moment, les envies des amateurs de jus de fruits, de nectars et de smoothies qui vont orienter les créations et les prochains jus de fruits qui trôneront en rayons.

De la créativité bien encadrée


Ce travail de recherche et de développement est effectué en laboratoire par des mains expertes et des palais fins, formés en ingénierie agro-alimentaire. Tels des mixologues, ces chercheurs partent en quête de la meilleure combinaison d’arômes, de goûts, de couleurs, de textures pour satisfaire pleinement les papilles des gourmands. 


Lors de ce travail d’assemblage, les ingénieurs vont devoir faire preuve de créativité tout en tenant compte de nombreuses exigences pour évaluer les ingrédients en termes de goût, de nutrition, d’obligations réglementaires et sanitaires, de contraintes liées aux récoltes, aux impératifs techniques de l’usine ou encore au futur conditionnement. Un vrai travail d’orfèvre !

Des recettes testées et approuvées


Comme tout bon cuisinier, le créateur de jus de fruit teste sa recette pour en vérifier le succès. Plusieurs variations du jus vont être testées auprès d’amateurs qui éliront la meilleure en termes de saveur, de couleur, de texture. La dégustation est une étape clé pour offrir des jus de fruits de qualité et vitaminés, savoureux, frais et réconfortants, comme on les aime. 

Faire toujours mieux


La recette en poche, vient alors la phase de production à grande échelle, très encadrée et contrôlée, pour alimenter les nombreux consommateurs à travers l’hexagone.

Ici encore l’innovation a un rôle à jouer. L’équipe de R&D participe également au développement de nouveaux emballages. Des conditionnements préservant au maximum les fruits et leurs apports nutritionnels car rappelons-le, un jus de fruits est un produit avec de réelles qualités nutritionnelles : vitamines, minéraux et polyphénols notamment. Un verre de jus d’orange de 150mL couvre plus de la moitié des apports quotidiens recommandés en vitamine C. 

Et pour préserver au mieux le goût, la couleur et la teneur en nutriments des fruits et des légumes, une nouvelle technologie est arrivée sur le marché des jus de fruits, pour le plus grand bonheur des fins gourmets. Le procédé de stabilisation HPF (Haute Pression à Froid) permet de garantir des produits sains tout en préservant le bon goût et les vitamines des fruits & des légumes sélectionnés. En effet, ces derniers ne subissent aucun chauffage, contrairement au processus de pasteurisation.

Des emballages plus écologiques


Réduire l’impact sur l’environnement à tous les niveaux de la chaîne de production est une priorité de la filière des jus de fruits qui a donné vie, par exemple, au r-PET, un plastique issu de plastique recyclé, à la teinte un peu moins transparente que du plastique classique.

Cet emballage recyclé est obtenu en broyant les bouteilles vides collectées, préalablement lavées et triées. On obtient des granulés qui permettent de créer de nouvelles préformes. Elles sont ensuite soufflées pour former de nouvelles bouteilles en r-PET, et le tour est joué ! Une boucle vertueuse pour l’environnement appelée « économie circulaire ».

Voilà comment sont créés vos jus de fruits préférés. À partir d’une bonne recette, des millions de bouteilles gagnent les quatre coins de la France pour égayer chaque jour petit-déjeuner ou apéro entre amis ou en famille.

Instagram
elementum nunc amet, Phasellus libero. commodo felis ut et, tempus massa