Les jus de fruits favorisent-ils les caries ?

jus d'orange à la paille


Pouvant apparaître à n’importe quel stade de l’existence, la carie dentaire concerne à la fois les dents de lait et les dents définitives. Pour en expliquer l’origine, un grand nombre de personnes évoquent la consommation excessive de sucreries. Les jus de fruits, souvent pointés du doigt pour leur teneur en sucre seraient donc jugés comme responsables de caries. Si cette idée n’est pas complètement fausse, elle est loin d’être vraie pour autant. Où se trouve la vérité ? Réponse en détail dans cet article.

Les caries dentaires en un mot


Faisant partie des maladies infectieuses, la carie affecte aujourd’hui 9 personnes sur 10. Elle se définit comme un affaiblissement de l’émail. Elle se manifeste généralement par une lésion de l’émail et par une hypersensibilité à la chaleur et au froid. Son évolution comprend quatre étapes, dont la destruction de l’émail dentaire, l’atteinte au niveau de la dentine, une propagation vers la pulpe dentaire et une infection du nerf. À un stade plus avancé, la carie provoque un abcès. En cas de négligence, cette infection pourrait avoir des répercussions sur les reins, la vue et les articulations.

Les causes de la carie dentaire sont multiples. Les sucres comme le fructose en font partie, ce qui fait généralement penser que la consommation de jus de fruits facilite son apparition. Toutefois, il n’en est rien. En effet, pour que les sucres détériorent l’émail, certaines conditions très pointues sont nécessaires. Et l’habitude de consommation du jus de fruits en France est très loin d’y répondre.

Jus de fruits : potentiellement cariogène, mais pas dangereux


Le jus de fruits se caractérise par un pH globalement acide et par une présence de sucres fermentescibles. Ces caractéristiques renforcent le préjugé selon lequel cette boisson se trouve à l’origine de carie. Certes, le jus de fruits dispose de propriétés cariogènes. Néanmoins, son effet sur les dents est amoindri par sa vitesse d’ingestion. En effet, le jus ne reste dans la bouche que pendant un temps court, soit quelques secondes seulement. Or, il faudrait une durée minimum de 15 minutes pour que l’émail réagisse au contact du jus.

De plus, ce produit alimentaire laisse rarement des dépôts sur les dents au cours de son passage dans la bouche. Par ailleurs, un rapport du Credoc révèle que la majorité des consommateurs (environ 90%) préfèrent prendre du jus de fruits au moment du repas (notamment au petit-déjeuner). Cette tendance se retrouve surtout chez les enfants. Rappelons qu’une association du jus de fruits à d’autres types d’aliments atténue son acidité.

Jusqu’à maintenant, aucune étude n’a pu établir un lien clair et incontestable sur le rôle de la consommation de jus de fruits dans l’apparition de caries dentaires. Consommé d’une manière modérée, le jus de fruits n’apporte que 5 à 8 g de sucres simples à l’organisme. Ce qui est très loin de la quantité à risque sur la santé, aussi bien pour le diabète ou le surpoids que pour la survenue de détérioration de l’émail.

Des gestes simples à titre préventif


Malgré ses propriétés cariogènes, les jus de fruits ne peuvent donc en aucun cas être tenus responsables des caries qui se développeraient. Il s’agit d’un tout alliant habitudes alimentaires et pratiques d’hygiène bucco-dentaire. Il faut toutefois tenir compte de certaines précautions et observer une hygiène stricte pour ses dents. Cela consiste entre autres à brosser ses dents régulièrement, à opter pour une pâte dentifrice riche en fluor et d’éviter de grignoter entre les repas. L’utilisation d’une paille peut également limiter le risque de caries dentaires en diminuant le contact direct de la boisson avec les dents. Limiter la consommation de boissons sucrées et/ou acides constitue aussi un bon réflexe pour une meilleure protection de l’émail. Pour le cas des enfants en particulier, il est déconseillé de leur servir du jus de fruits dans un biberon ou dans un récipient fermé. Dans tous les cas, il reste indispensable de consulter son dentiste au moins deux fois par an.

Étant donné que le jus de fruits ne se trouve en contact avec les dents que très brièvement, il ne peut pas être considéré comme le facteur principal des caries. À cela s’ajoute la tendance alimentaire des Français à boire leur jus au moment du repas. Cette habitude crée un effet tampon sur l’acidité de la boisson. Pour mieux protéger ses dents, il est dans tous les cas important d’adopter de bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire. Notons à titre d’exemple l’utilisation d’une paille, le brossage régulier des dents et le choix d’un dentifrice contenant du fluor.

Pour en savoir plus :
calorie jus de fruits multifruits
les bienfaits du jus de raisin rouge

dolor elementum leo. velit, ut elit. Donec Sed