Quels sont les bienfaits du jus de fruits sur l’allaitement maternel ?

une femme enceinte tient une orange


En France, la population a pour habitude de prendre du jus de fruits au petit-déjeuner. Cette pratique se retrouve dans toutes les tranches d’âge. Tout comme ils sont compatibles avec une alimentation équilibrée pour la population générale, les jus de fruits peuvent parfaitement s’intégrer au régime de la maman lors de l’allaitement. Mais en quoi les jus de fruits peuvent-ils être bénéfiques à cette période ? Quels nutriments sont particulièrement intéressants ?

Les besoins nutritionnels de la femme enceinte et lors de l’allaitement


Durant la grossesse tout comme lors de l’allaitement, les besoins nutritionnels de la femme sont accrus. Ainsi les besoins en eau, en énergie ainsi qu’en vitamines et minéraux (B9 et C en particulier) augmentent de façon notable. Il est donc nécessaire de les apporter via l’alimentation.

L’intérêt nutritionnel des jus de fruits pendant la période d’allaitement


La teneur en eau


Durant sa grossesse, une femme a besoin d’augmenter sa consommation d’eau d’au moins 300mL par jour. Cela lui permettra de disposer d’une quantité suffisante pour contribuer notamment à la formation du liquide amniotique et à la croissance du fœtus.

En donnant le sein à son bébé, la mère perd une importante quantité d’eau. L’eau représente en effet plus de 80% du lait maternel. Ceci explique la potentielle sensation de soif après l’allaitement. Au cours de la période d’allaitement, il est donc conseillé à la maman de consommer 700 millilitres d’eau supplémentaires par jour par rapport à sa consommation habituelle. Cela a alors pour objectif de garantir la bonne composition du lait et ainsi d’assurer la santé du bébé et de la mère. Pendant cette période, le besoin journalier en eau (venant des boissons ainsi que des aliments) peut ainsi aller jusqu’à 2,5 voire 3L d’eau. Il devient alors indispensable de boire de l’eau à satiété, et de compléter les apports par une alimentation variée et équilibrée.

Dans ce cadre, les jus de fruits peuvent être intégrés à l’alimentation de la mère. Les jus sont en effet constitués à 80-90% d’eau, comme les fruits dont ils sont issus. Ils contribuent ainsi à l’hydratation quotidienne, sans jamais se substituer à l’eau.

La vitamine B9, ou folates


On le sait, la vitamine B9 est particulièrement intéressante et importante lors de la grossesse pour le bon développement du fœtus. Lors de l’allaitement, cette vitamine reste intéressante, tout comme elle l’est pour la population générale.

Les folates contribuent ainsi par exemple à la croissance des tissus maternels durant la grossesse, à des fonctions psychologiques normales, à la formation normale du sang ainsi qu’à la synthèse normale des acides aminés.

Les jus de fruits en contiennent en quantité intéressante. Ils en sont d’ailleurs les 7èmes contributeurs chez les adultes. Un verre de jus d’orange (150mL) couvre ainsi près d’1/4 des besoins journaliers en vitamine B9. Les jus multifruit ou d’ananas en contiennent également de façon non négligeable.

La vitamine C


La vitamine C est un antioxydant puissant, très utile à notre bonne santé. Elle contribue à la protection des cellules contre le stress oxydatif, au fonctionnement normal du système nerveux et du système immunitaire. Elle participe aussi à réduire la fatigue. Les apports quotidiens recommandés sont de 110 mg pour un adulte et de 60 à 100 mg pour un enfant. Une femme enceinte aura besoin de 120 mg par jour tandis qu’une femme allaitante, elle, aura besoin de 130 mg.

La vitamine C intervient également dans la formation normale du collagène, une protéine de soutien indispensable pour assurer la fonction normale de la peau, des vaisseaux sanguins, des os et du cartilage.

En France, les jus de fruits et les nectars sont les 1ers contributeurs à l’apport en vitamine C chez les enfants et adolescents et sont les 2èmes chez les adultes. Avec un verre de jus d’orange de 150 mL, 2/3 de la valeur nutritionnelle de référence en termes de vitamine C sont apportés. Lors de la fabrication du jus d’orange du commerce, la vitamine C est bien préservée avec seulement 15% de pertes par rapport au jus pressé « maison ».

Le potassium


Tout comme les fruits qui les composent, les jus de fruits contiennent une quantité intéressante de potassium. Rappelons que ce minéral contribue au fonctionnement normal du système nerveux, à une fonction musculaire normale ainsi qu’un maintien d’une pression sanguine normale.

Un verre de jus de tomate de 150mL peut être particulièrement intéressant car il apporte plus d’1/5 des apports moyens journaliers en potassium !

Compte tenu de leur composition nutritionnelle, les jus de fruits sont des boissons intéressantes lors de la période d’allaitement. Sans remplacer l’eau, les jus contribuent à l’hydratation et apportent de nombreux minéraux et vitamines intéressants. Ils peuvent donc tout à fait s’intégrer dans l’alimentation de la femme enceinte ou de la jeune mère, tout comme c’est le cas pour la population générale.

Pour en savoir plus :
valeurs nutritionnelles jus de fruits
jus de fruits et équilibre alimentaire
jus de fruits bébé 6 mois

efficitur. Lorem ut Aenean elementum nunc ultricies Phasellus lectus