Les jus de fruits et le(s) sucre(s)

  • Mes Jus de Fruits
  • 18 mai 2020

Les jus de fruits contiennent uniquement les sucres naturels des fruits (à savoir glucose, fructose, saccharose) et aucun sucre ajouté. Mais revenons sur cela plus en détails…

Sucres des fruits / Sucres des jus de fruits : du pareil au même


Quelle que soit leur forme (entier, en compote, en jus, etc.), les fruits sont une source de glucides, plus précisément de sucres. Ces sucres, ce sont le fructose, le glucose et le saccharose, dont les teneurs et les proportions varient en fonction du fruit. Parmi les fruits les plus riches en sucres, on trouve par exemple le raisin, les bananes, les figues, les cerises et les mangues.

En toute logique, et tout comme les fruits, les jus de fruits contiennent des sucres. Ce sont uniquement ceux naturellement présents dans les fruits dont ils sont issus. Ils ne contiennent jamais de sucres ajoutés, conformément à la réglementation européenne applicable aux jus de fruits. Les jus affichent donc une teneur en sucres correspondant à celle des fruits d’origine (en moyenne environ 10 g/100 mL) : soit, comme indiqué précédemment, fructose, glucose et saccharose dans des proportions équivalentes à celles des fruits d’origine. Parmi les jus les plus sucrés on trouve les jus de raisin, d’ananas et certains multifruits. Les jus de pomme, d’orange, de pamplemousse et de tomate auront des teneurs moins élevées*.

Classification des sucres et recommandations : les autorités de santé s’expriment


L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a défini le concept de « sucres libres » qui correspondent aux sucres ajoutés aux aliments et aux boissons ainsi que ceux naturellement présents dans le miel, les sirops et les jus de fruits. L’autorité recommande ainsi de limiter la consommation de sucres libres à un maximum de 10 % de l’apport énergétique journalier (correspondant environ à 50 g par jour pour 2 000 kcal).

En France, les recommandations officielles de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et du PNNS (Programme National Nutrition Santé) encouragent à réduire la consommation de sucres totaux (dans la limite de 100 grammes de sucres par jour) et à limiter les apports sous forme de sucres ajoutés. 

En pratique voilà ce que ça pourrait donner** – et sans compter les boissons chaudes dans lesquelles on mettrait du sucre… :            

  • un verre de jus d’orange au petit-dej (150 mL soit 14,5 g de sucres) + une pomme le midi (environ 150 g soit 14 g de sucres) + 2 barres de céréales au goûter (environ 45 g soit 21 g de sucres) + un yaourt nature et un gâteau le soir (9 g de sucres) = 58,5 g de sucres au total sur la journée
  • un kiwi au petit-dej (environ 100 g soit 8 g de sucres) + une mousse au chocolat le midi (19 g de « sucres libres ») + un verre de jus de pomme, un fromage blanc et un cookie (21 g de sucres) + des fraises et un chocolat le soir (6 g de sucres) = 54 g de sucres au total sur la journée

Les jus de fruits, une place dans l’alimentation des Français


Les jus de fruits sont-ils trop sucrés ? Les jus de fruits font-ils grossir ? voici des questions qui reviennent souvent et que vous vous posez peut-être…

Bien sûr, comme pour tout aliment, il faut relativiser. Ce qui fait grossir ce sont les excès, et en général pas d’un seul aliment ! Des données de consommation récentes*** montrent que la consommation de jus de fruits en France est modérée : à raison de 117 mL par jour en moyenne pour les adultes consommateurs, soit environ trois quarts de verre (150 mL). Les jus de fruits contribuent ainsi à 10,5 % des apports en sucres totaux sur la journée, soit 2 % des apports quotidiens en énergie, chez les adultes qui en consomment.

Ce sont donc des apports en sucres, via les jus de fruits, raisonnables (environ 12-15 g de « sucres libres »/jour en moyenne) et largement inférieurs aux seuils limites recommandés par les autorités françaises et internationales de santé publique (50 g de « sucres libres » max/jour – OMS) !

Conclusion ?

Oui, les jus de fruits sont sucrés étant donné qu’ils contiennent les sucres des fruits. Mais dire qu’ils sont trop sucrés ou qu’ils font grossir n’a pas forcément de sens, d’autant plus vu les habitudes de consommation des Français. En France, consommés de façon raisonnable et structurée, les jus de fruits ne contribuent pas de manière excessive aux apports en sucres. Dans ce contexte et dans le cadre d’une alimentation globalement équilibrée, la teneur en sucres des jus de fruits ne pose donc pas de problème particulier.


*Source ANSES – Table de composition nutritionnelle du Ciqual
**Anses, table de composition nutritionnelle du Ciqual
***Données issues de l’enquête sur les comportements et la consommation alimentaire en France (CCAF) du CREDOC, le Centre de recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie

mattis id, leo tristique Sed quis mi,